Un aller et retour sur Aix en Provence pour l’ironman 70.3.

Publié: 6 mai 2016 dans 2016

 

Samedi 30 avril, nous voilà dans le TGV direction le sud de la france pour l’Half Ironman d’Aix en Provence. Cette course est la première de la saison en Europe, c’est donc 2500 amateurs et une soixantaines de PRO qui prendront le départ dimanche matin. À midi les formalités d’avant course sont faites, il faut maintenant déposer ses affaires dans les aires de transitions : course à pied dans le centre d’Aix et vélo au lac de Peyrolles. La météo n’est pas très clémente, nuageux, vent et température fraîche.
Dimanche matin, nous voilà à 6h15 au lac de Peyrolles, il fait froid, le mistral est fort. Avant même de pouvoir rentrer dans le parc à vélo nous apprenons que la natation est annulée, la température du lac doit être entre 12 et 15° et la température ressentie extérieure est inférieure à zéro. Je pense que c’est une décision raisonnable. Le départ velo sera donc donné par vague de 5 coureurs toutes les 8s.

Nous retournons dans la voiture le chauffage à fond afin de se réchauffer.

8h40 je me présente sur la ligne de départ habillé chaudement : chaussette, Tri top, maillot manche courte, maillot manche longue, coupe vent, gants et bonnet. Malgré toutes ses couches je claque des dents…Alexandre mon petit frère partira 10min derrière moi.

Les premiers kilomètres passent très vite, sur la première heure le vent est plutôt favorable. Après 60km ça se complique sérieusement le vent est très fort de côté ou de face. Je suis à plusieurs reprises déporté sur la gauche de la route. Je remercie Culture Velo Nantes pour m’avoir envoyé une Mavic CXR 60 trois jours avant, car vu les conditions météorologiques ce choix de roue était parfait. Cette partie velo est effectuée avec le Cannondale SLICE, équipé d’une Mavic CXR 80 à l’arrière, CXR 60 à l’avant et comme carburant l’hydrenergy saveur tropical.Ce vélo m’impressionne léger, confortable tout en restant rapide. Les 30 derniers kilomètres sont difficiles, la moyenne dégringole. Après 2h28, je pose le velo.


Une transition rapide et je m’élance sur la partie pédestre composée de trois tours de sept kilomètres. Je sors de l’aire de transition lorsque le futur vainqueur de l’épreuve, le double champion du monde de triathlon longue distance Bertrand Billard part pour son dernier tour. J’ai donc la chance de faire mon premier tour en sa compagnie.

Sur le deuxième tour je reviens et dépasse Hervé Faure qui termine son dernier tour. Et sur mon dernier tour au 15ème kilomètre je suis en panne sèche, le réservoir est vide. J’ai un peu oublié de me ravitailler et je suis peut être parti un peu vite. Je m’accroche, j’ai franchement réduit l’allure. Je perds quelques places.

Les derniers kilomètres me paraissent longs. À trois kilomètres de l’arrivée je sens une vive douleur dans l’épaule gauche, c’est une abeille qui me pique et qui me laisse son dard en souvenir. Je franchis donc la ligne d’arrivée après 2h28 de vélo et 1h20 de course à pied, ce qui me classe 42ème au scratch et 5ème de ma catégorie. Alex arrivera une petite heure après, nous étions très content de pouvoir partager cette course ensemble.

Après s’être bien restauré, nous reprenons le TGV direction Paris, car lundi à 5h50 je remonte sur mon vélo direction le bureau.

Un week end éclair, un résultat encourageant, un bon moment passé avec la famille et l’occasion de recroiser des amis du sud…

 

Publicités
commentaires
  1. Benjamin dit :

    Salut Nico
    bonne continuation !

    À bientôt sur Angers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s