Championnat du Monde IRONMAN 70.3 NICE 2019

Publié: 15 septembre 2019 dans 2019

Voilà nous y sommes après avoir accroché un slot le 16 juin sur l’ IM 70.3 des Sables d’Olonne.

Je me suis entraîné OUI, comme j’ai pu OUI, et d’une façon très artisanale, pas de plan d’entraînement, une philosophie tu t’entraînes quand tu peux et quand tu veux, avec comme but prendre du plaisir le jour J et ne pas subir la course.

Des entrainements en famille, en nageant à côté du paddle, roulant dans les cols avec la petite remorque et courant en poussant la poussette.

6h50 les PRO avec ses stars s’élancent dans la Méditerranée.

Pendant ce temps je m’échauffe quelques coups de bras dans une eau plutôt chaude.

Pas de combinaison néoprène l’eau est trop chaude.

Je prend place dans la vague des M35-39, plutôt au milieu car je n’ai aucunes ambitions. Depuis deux ans je nage très peu, entre 1km et 2 km tous les XXX jours quand il fait beau.

Les minutes d’attente sont longues, j’ai froid et je grelotte.

Enfin la libération je me jette dans l’eau, rapidement je trouve une paire de pieds derrière lesquelles je vais patienter jusqu’à la sortie de l’eau.

Après 32 min je sors de l’eau, je suis plutôt satisfait de mon temps. Je suis 219ème de mon groupe d’age sur 520.

Bon maintenant me voilà coincé dans ma trisuit, je continue ma transition mais il va bien falloir que j’arrive à décoincer cette fermeture éclaire. Après plusieurs essais j’arrive enfin à la retirer.

Je retrouve rapidement mon vélo permis les 3200 vélos du parc.

Sur cette partie vélo je suis confiant, rouler gentillement jusqu’au pied du col de Vence, puis faire une monté correcte afin de reprendre des places avant la longue descente sur Nice.

Dès les premières montées je remonte des places assez facilement, je tourne les jambes plutôt facilement. J’attaque la montée du col de Vence en toute confiance.

Me voilà file de gauche et je remonte les places une à une, en restant raisonnable ce n’est que le début de la course. Je retrouve quelques connaissances dans la montée.

Voilà le sommet, il est temps de basculer et surtout ne pas s’endormir dans la deuxième partie du parcours qui est plutôt descendante. Au sommet du col je suis remontée à la 28ème place de mon groupe d’âge.

La descente est sinueuse, il est pas toujours facile de doubler. Il faut rester super concentrer et doser son effort entre la prise de risque de doubler ou  patienter … Cette descente est nerveusement fatigante, à pratiquement chaque difficulté il y a un concurrent à terre pris en charge par les secours, c’est un peu le carnage.

Retour dans la vallée de Saint Laurent du Var puis la promenade des Anglais, je me relève légèrement afin de préparer la course à pied. Des petites groupes arrivent forts derrière, je suis surpris de ce retour si rapide de l’arrière. Je pose le vélo 19ème de mon groupe d’âge, mon vélo était parfaitement adapté à ce parcours le Cannondale SLICE DI2 avec une paire de roue Mavic Cosmic Ultimate, une monture légère mais efficace.

Nous voilà place de Massena à Nice, après une transition rapide, retour sur le promenade des Anglais pour 21,1km de course à pied. 

Sur cette partie je suis moins confiant, je pars donc à mon rythme, soit 3min45 au kilomètre, mais le niveau est tellement élevé que je ma fais déposer. Je prend un petit coup au moral, mais je peux difficilement et surtout raisonnablement aller plus vite. Au kilomètre 6 je passe 18ème de ma catégorie, mais ça ne va durer longtemps, petit à petit mon allure se cale sur 15kmh et ce n’ai pas suffisant pour garder ma place, entre le 12ème kilomètre et le 14ème kilomètre, je m’écoute un peu trop et réduit un peu l’allure, avant qu’Amandine me dit d’accéléré, petit électrochoc je relance légèrement.

Au kilomètre 16 j’ai glissé à la 28ème place de ma catégorie.

Sur les 5 derniers kilomètres je perds encore 2 places dans ma catégorie.

Après 1h25 à courir sur la promenade des Anglais et 4h36 de course je franchis enfin la ligne d’arrivée.

Je suis 30ème de ma catégorie sur 520  et 201ème sur 3260 au scratch.

Je suis vraiment très satisfait de ce résultat. Le niveau était particulièrement élevé et très dense nous sommes une vingtaine dans la même minute.

Sur cette course j’ai l’impression d’avoir réussit à trouver finement l’équilibre entre vie pro, familiale et sportive.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s