Articles Tagués ‘course à pied’

IMG_0944Samedi 29 Août, direction l’Angleterre en voiture via le tunnel sous la Manche, nous arrivons dans la campagne anglaise au sud de Londres sur le lieu de la course en début d’après midi.

Je commence par reconnaître le parcours VTT, deux boucles de 14,5km, un parcours avec très peu de dénivelé, mais très sinueux, avec plusieurs passages de troncs d’arbres, beaucoup de singles et très peu de possibilité de doubler. Le parcours est sec et plutôt ludique. Un parcours qui a vraiment était travaillé.

Après une bonne heure passée sur le VTT, je pars avec Amandine découvrir le parcours course à pied, dans le même style que le VTT des troncs d’arbres et des fossés à franchir.

Nous sommes déjà en fin d’après midi et la pluie fait son apparition, direction l’hôtel pour une bonne nuit au sec.

Dimanche c’est le jour J, il a plu toute la nuit. Nous voilà au départ, il fait gris, la pluie a cessée, nous allons pas souffrir de la chaleur.

Petit échauffement dans le lac, la température de l’eau est de 18°C, pas très chaud la combinaison est la bienvenue.

12h top départ pour la vague des PRO.

IMG_0878

12h05 c’est ma vague, après 200 mètres me voilà isolé entre la tête de course et le reste du peloton. J’essaye de bien faire attention à ma nage et surtout à ma trajectoire. Après 22min44s je sors de l’eau, rapidement je saute sur mon vélo.

IMG_0884

N’étant toujours pas un grand nageur je compte bien rapidement remonter quelques places. Dès les premiers kilomètres ça bouchonne. La pluie a complètement changé le parcours, c’est devenu une véritable patinoire. Je me retrouve plusieurs fois à la faute.

Au 4ème kilomètre je glisse et m’écrase sur un talus, j’essaye de passer à pied mais je glisse de nouveau et retourne en bas. À la deuxième tentative me voilà en haut et sur le vélo, la main gauche douloureuse et pleine de boue. Le temps de me remettre de la chute, je perds quelques places.

Très nerveux sur le vélo et voulant remonter rapidement aux avant postes je fais de nombreuses fautes et je chute à plusieurs reprises. Petit à petit je me rend compte qu’il faut mieux que je lève le pied et que je passe à pied les passages les plus glissants. Sur le deuxième tour je remonte quelques places, le parcours est une véritable patinoire.

Comptant de déposer le vélo, je pars sur une bonne allure à pied.

Même terrain que le VTT  pour la course à pied ça glisse énormément. Je franchis le premier fossé en sautant c’est bon, ça passe, puis des passages très boueux.

J’ai une bonne allure, je remonte quelques concurrents. Les appuis sont très fuyants à plusieurs reprises je me rattrape aux arbres.

Après 2h55 de course je franchis la ligne en 18ème position au scratch, 3ème amateur et 2ème M30-34. C’est Ruben Ruzafa (3 x champions du monde de Xterra) qui s’impose devant le Sud Africain Conrad Stoltz (4 x champions du monde de Xterra), Nicolas Fernandez 4ème PRO termine le premier français.

Malgré ce parcours glissant, je suis satisfait du résultat. Ce week-end clôture bien notre semaine d’entraînement à La Toussuire.

 

 

 

Depuis fin Juillet nous avons déménagé en plein centre de Paris dans le 1er arrondissement.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y a deux ans notre arrivée en région Parisienne ne me réjouissait déjà pas, et maintenant nous voilà en plein centre de la capitale.

Il va donc falloir adapter ses entraînements et faire avec.

J’avais 1 km pour aller travailler voilà que maintenant j’ai 20km dans Paris.

J’avais donc trois choix :

1- les embouteillages en voiture : je déteste ;

2- le Pass Navigo et la galère des transports en commun RER, Métro et Bus mais c’est pas pour moi ;

3- le vélo et la course à pied, j’aime…

 

C’est donc bien évidement le 3ème choix que j’ai choisi. Je fais donc 50min de de vélo matin et soir. Je me suis donc équipé du Cannondale Caad X : pneu schwalbe marathon plus, anti crevaison et confortable pour les zones pavées, Serrage rapide antivol, Eclairage Knog rechargeable par port USB, antivol pliable ABUS. Un excellent moyen de transport pour aller travailler et rouler très tôt le matin ou le soir à Vincennes. Merci à Culture Vélo Nantes pour les conseils. Et une fois par semaine je fais l’aller-retour en course à pied. Je découvre l’activité nocturne de Paris et je suis surpris de voir autant de coureurs entre 5h et 7h du matin dans les rues.

Pour la natation :

Nous avons la chance d’avoir une piscine de 50m au pied de l’appartement. Malheureusement, nous ne sommes pas les seuls à habiter dans ce quartier. Il est donc très compliqué de faire des séances de qualité dans une piscine aussi pleine que le métro. De plus, il y a un règlement pour chaque ligne d’eau : seulement nage complète, brasse interdite, papillon autorisé de 14h à 18h, plaquette interdite…

Nous sommes donc à la recherche d’un club de natation.

Pour le vélo :

C’est juste l’enfer, il faut compter plus d’une heure pour être enfin hors de Paris. Je roule donc tous les jours pour aller travailler, sinon c’est direction l’hippodrome de Vincennes ou l’hippodrome de Longchamp pour faire des séances spécifiques.

Je ne recherche plus  les parcours les plus directs mais les parcours avec le moins de pavés et le moins de feux rouges.

Exemple : Piscine de Nogent sur Marne – Paris 1er : 12,5km avec l’agréable traversée de Vincennes puis c’est parti pour une interminable série de feux tricolores, 75 feux en 12,5km

soit un feux tous les 160 mètres. En comptant 20 secondes par feux cela fait 25 minutes d’attente,

pour les moins patients cela représente 75×4=300 points soit 25 permis de conduire par trajet

ou bien même 75×90=6750 euros d’amende, en hélicoptère c’est peut être moins cher et surement plus rapide.

Pour la course à pied :

C’est un peu comme prendre le départ d’un célèbre marathon en étant au milieu du peloton. J’évite donc au maximum de passer près des lieux touristiques ou bien de passer avant que tous ces touristes envahissent les trottoirs.

Pour les séances spécifiques ce sont les grandes allées du parc des Tuileries. Pour les sorties longues ce sont les bords de seine, mais finalement on fait rapidement le tour de Paris. C’est pour certain le voyage de leur vie de se promener le long de la seine, Notre-Dame, Mairie de Paris, Louvre, Concorde, Tour Eiffel…pour moi c’est juste un footing quotidien.

En conclusion ma préparation c’est bien passée, malheureusement dans ce cadre de vie on va difficilement faire une séance pour le plaisir de la nature, mais il faut bien faire avec. Fin Juillet après de vives séances d’ondes de choc, j’ai enfin récupéré de ma blessure du mois de Mars, j’ai pu reprendre la course à pied petit à petit sans aucune douleur.

Maintenant vivement le 5 octobre au départ de l’IRONMAN de Barcelone.

ironman barcelona 230x120